Fransylva à l'action

Le 27/09/2019

Plants de douglas touchés par la canicule de 2015. Jérôme Rosa©CNPF

Zoom sur 5 actions clés de la Fédération :

1. Soutien au CNPF
2. Agir après les sécheresses
3. Séminaire du bureau
4. Formation des administrateurs
5. Collaboration avec PEFC

1. Soutien au CNPF

Antoine d’Amécourt a rencontré le ministre pour rappeler l’importance d’un établissement public en charge de la forêt privée correctement financé à l’heure où la forêt française subit de plein fouet les évolutions climatiques avec la crise du scolyte, la sécheresse et le dépérissement qui frappe nombre d’essences et la plupart des jeunes plantations. Il a proposé au ministre de venir en forêt constater l’ampleur de la crise.

2. Agir après les sécheresses

Fransylva participe au groupe de travail au sein de France Bois Forêt pour dresser un constat des dégâts occasionnés par la sécheresse et évaluer les pertes subies. L’enjeu est de pouvoir ensuite communiquer au ministère ces chiffres pour solliciter les aides adéquates à la reconstitution des peuplements. Les pépiniéristes sont étroitement associés à ces réflexions puisqu’ils subissent de plein fouet les conséquences économiques des aléas climatiques. Elles ont de plus en plus de mal à assurer la garantie de reprise dans un contexte où les sécheresses anéantissent jusqu’à 50 % des travaux de replantation. Pour les propriétaires, les temps sont durs également : où trouver la motivation d’investir dans des travaux de reboisement pour les générations suivantes, dans ce contexte aussi incertain ? Il est urgent de trouver des solutions ensemble.

3. Séminaire du bureau

Le bureau de Fransylva s’est réuni en séminaire, les 11 et 12 septembre dernier, pour réfléchir à la stratégie de Fransylva. Les grands dossiers du moment ont été passés en revue afin de fixer les objectifs et les priorités syndicales de l’année.

4. Formation des administrateurs

Fransylva organise la formation des administrateurs des organisations professionnelles de la forêt privée. Cette année, 20 administrateurs principalement de syndicats se sont inscrits. Ils sont issus de 10 régions différentes, et les sujets sur lesquels ils souhaitent s’impliquer sont variés, marquant la diversité des profils. Fransylva anime l’essentiel de ce stage, et le CNPF, un président de coopérative et un expert forestier viennent présenter leurs structures. En deux sessions sur octobre et novembre, les participants approfondissent leurs connaissances et échangent sur les organismes de la forêt privée, le contexte économique et la filière, le contexte juridique et politique, le syndicalisme, ses actions, sa communication et ses services.

5. Collaboration avec PEFC

Fransylva et PEFC se sont réuni le 19 septembre dernier pour enclencher un plan d’action commun sur la promotion de la certification en forêt privée. Sans label ni reconnaissance, les forestiers privés auront de plus en plus de mal à valoriser leurs bois sur le marché et faire reconnaître la gestion durable qu’ils conduisent. L’enjeu est de pouvoir travailler main dans la main avec PEFC pour promouvoir la gestion durable mise en place au quotidien sur le terrain.