Fransylva à l'action

Le 27/04/2018

Zoom sur 5 actions clés de la Fédération :
1 - Nos forêts sous les lignes haute tension
2 - Des hommes et des arbres, les racines de demain
3 - La forêt entre en force au sein de l’agence française pour la biodiversité
4 - Bois énergie et durabilité
5 - Biomasse et économie circulaire
6 - Forinvest business angels
7 - Forestiers privés de France services
8 - Communiquer avec les élus

1 - Nos forêts sous les lignes haute tension

Fransylva a signé au Salon de l’agriculture, sur le stand de l’ONF, la charte des bonnes pratiques de la gestion sous lignes électriques. Une charte partagée par RTE, Enédis, l’ONF, le CNPF, la FNEDT et l’APCA. Cette signature est le résultat d’un travail qui aura duré plus d’un an pour mettre à jour l’accord précédemment signé en 2002. Cette charte s’appuie sur le guide de gestion de la végétation aux abords des lignes électriques, écrit par RTE et Enédis conformément à la réglementation. Elle précise les responsabilités des différents acteurs et les particularités des modes d’intervention.

2 - Des hommes et des arbres, les racines de demain

Fransylva, à travers sa fondation et l’antenne régionale du Grand Est, a pris part au projet TIGA (Territoire d’Innovation – Grande Ambition) porté par la métropole du Grand Nancy. Véritable projet sociétal, économique et environnemental, ce programme baptisé « Des hommes et des arbres, les racines de demain » mobilise chercheurs, entreprises et citoyens. L’ambition est de montrer comment un territoire et ses partenaires peuvent mieux exploiter la ressource forestière, améliorer la santé grâce aux arbres et penser un nouveau modèle économique faisant de la forêt un véritable patrimoine vivant.

3 - La forêt entre en force au sein de l’agence française pour la biodiversité

L’Agence française pour la biodiversité ne souhaitait pas donner de place aux forestiers dans son conseil d’administration. Position paradoxale compte tenu de la surface occupée par la forêt en France et du rôle qu’elle joue dans le maintien de la biodiversité qu’elle contient. Fransylva, le CNPF et l’ONF ont forcé la porte pour assister au premier comité de cet établissement public. Les 32 membres sont principalement des acteurs proches du domaine de l’écologie militante (hormis l’ONF, la FNSEA et UNICEM). Cette réunion a été essentiellement consacrée à un tour de table permettant à chacun d’exprimer ses attentes et les apports possibles vis-à-vis de ce nouvel établissement.

4 - Bois énergie et durabilité

Fransylva a participé au conseil d’administration du CIBE (Comité interprofessionnel du bois énergie). Cette réunion a été l’occasion d’aborder plusieurs sujets qui intéressent les proprié- taires forestiers. Notamment l’importance de la prise en compte de la certifcation PEFC dans les approvisionnements des chaufferies. Au cours de cette réunion, il est ressorti que le gouvernement s’interroge sur l’effcacité du Fonds chaleur. Les réflexions en cours laissent entrevoir une modifcation du système d’appui fnancier actuel. Aujourd’hui, il existe une aide à l’investissement: elle pourrait se transformer en une aide au fonctionnement. Ce changement pourrait avoir une incidence très forte sur les dépôts de nouveaux projets.

5 - Biomasse et économie circulaire

Fransylva a participé, lors du Salon de l’agriculture, au colloque organisé par l’INRA et l’ADEME sur le rôle que la biomasse peut et doit jouer dans le cadre de la stratégie sur la transition énergétique et en particulier dans le concept de l’économie circulaire. Cette participation a permis de réaffrmer les actions conduites en matière de gestion forestière et les souhaits de mettre en place une gestion durable certifée fournissant une matière première transformée au plus près des lieux de production.

6 - Forinvest business angels

Le conseil d’administration de FBA s’est réuni et a permis de mettre sur les rails la création de la Société d’investissements de Business Angels, SIBA, dans laquelle les adhérents pourront investir, et qui prendra des participations dans des entreprises de la flière, sélectionnées pour leur dynamisme et leur performance. Par ailleurs, le conseil travaille à la mise en place d’un fonds d’investissement, sur les mêmes bases, mais avec des investisseurs institutionnels et qui pourraient fnancer le développement d’entreprises de la flière à fort potentiel avec des partenaires fnanciers. Enfn, le comité de sélection travaille déjà sur de beaux projets d’investissements pour cette année et des premières sorties sont en cours de discussion.

7 - Forestiers privés de France services

La filiale Services de Fransylva, créée en 2013 pour développer Sylvassur, vient de clôturer ses comptes 2017. Son 4e exercice se solde par un bilan positif grâce à un bon développement commercial et à une gestion rigoureuse. Les surfaces assurées augmentent régulièrement et les partenariats, notamment avec la fliale Biodiversité de la Caisse des dépôts, sont fructueux. Les propriétaires adhérents sont bien sûr les premiers bénéfciaires de ses services : assurances Sylvassur, fnancements de plantation et travaux pour la biodiversité...

8 - Communiquer avec les élus

Fransylva organise trois journées de formation pour les responsables communication des antennes départementales de Fransylva. La première session : « Comment parler aux élus ? » a eu lieu le 22 mars. L’occasion de rappeler qui ils sont, comment les identifer et quelle stratégie adopter pour les intéresser au sujet de la forêt. La prochaine aura lieu le 19 juin sur le thème : « Comment parler aux médias. »Fransylva organise trois journées de formation pour les responsables communication des antennes départementales de Fransylva. La première session : « Comment parler aux élus ? » a eu lieu le 22 mars. L’occasion de rappeler qui ils sont, comment les identifer et quelle stratégie adopter pour les intéresser au sujet de la forêt. La prochaine aura lieu le 19 juin sur le thème : « Comment parler aux médias. »