Le rapport d'activité 2019 est disponible !

Le 18/05/2020

Retrouvez dés à présent le rapport d'activité 2019 de Fransylva et l'édito d'Antoine d'Amecourt, Président de Fransylva.

Pourquoi rejoindre Fransylva ?

"Après tout, on pourrait très bien se passer du syndicalisme, mes arbres pousseraient de la même façon.

Pas si vite ! Le forestier n’est pas un solitaire, il a besoin des autres pour échanger, se former aux bonnes pratiques sylvicoles, sécuriser sa production, connaître ses droits et obligations, comprendre les enjeux environnementaux et la multifonctionnalité des forêts, disposer des éléments de langage face aux interrogations de la société, appréhender les risques sanitaires, les marchés du bois, les évolutions de la réglementation... Autant d’enjeux transversaux qui justifient le travail en commun qui se réalise au sein de Fransylva.

Nos syndicats sont une place d’échanges plus que jamais indispensable pour défendre et promouvoir la propriété privée et favoriser la pratique d’une sylviculture dynamique et durable.

Aujourd’hui la forêt entre dans une nouvelle ère et nous pouvons observer le changement de paradigme en cours.

Hier, la forêt n’intéressait guère... Aujourd’hui, la société s’enthousiasme pour elle. La campagne des élections municipales 2020 a vu l’inflation des promesses des candidats : tous, quelles que soient leurs orientations politiques, se sont engagés à planter des arbres, à créer des forêts urbaines ou périurbaines. C’est un signal fort, nos concitoyens nous sollicitent sur des fonctions désormais mieux connues comme le stockage du carbone ou la biodiversité.

Hier le réchauffement et le dérèglement climatique étaient moins prégnants et ne remettaient pas en cause la forêt de demain, l’équilibre sylvo-cynégétique était beaucoup moins périlleux pour le renouvellement forestier…

Hier, on ne faisait pas de lien avec les forêts du monde alors qu’aujourd’hui, on nous pose des questions sur la déforestation en nous imaginant amazoniens ; ou sur les incendies en nous comparant aux Australiens.
Hier, les notions d’enrésinement ou de coupes rases n’inquiétaient personne.

Oui, mais tout cela, c’était hier ! Aujourd’hui, chacun se retrouve face à ces enjeux et bien sûr les réponses ne peuvent être portées seul.

Unis, nous pouvons faire comprendre et promouvoir nos modes de gestion, nos sylvicultures, différentes selon nos régions de France mais toutes responsables, durables et garantes de la préservation du milieu.
Unis, nous entretenons un dialogue avec le monde politique, les administrations, les autres acteurs de la filière, les lobbies de toutes sortes, les médias pour expliquer et démontrer par les faits, anticiper les inquiétudes de nos concitoyens et valoriser nos bonnes pratiques.
Unis, nous affirmons notre engagement et notre légitimité au service de l’intérêt général parce que notre forêt est notre affaire, mais aussi de plus en plus un enjeu de société.

Rejoindre Fransylva, c’est affirmer la place et le rôle des forestiers privés dans un monde inquiet des changements qu’il génère et subit trop souvent.

Rejoindre Fransylva est un acte de forestier responsable."

Antoine d’Amécourt,
Président de Fransylva