Plan de « relance verte »

Le 07/09/2020

La forêt privée se mobilise pour participer à la dé-carbonation de la France

La transition écologique se taille la part du lion dans le plan de relance qui fera entrer la France dans l'ère de la dé-carbonation de ses activités. La filière forêt bois bénéficiera de 200 millions d’euros pour s’adapter au changement climatique avec une large part consacrée au renouvellement forestier. Un ordre de grandeur est annoncé : 45 000 ha de forêt à adapter, améliorer, régénérer ou reconstituer avec quelques 50 millions d’arbres à planter.


Mais, au coeur de la ruralité, le rôle de la forêt ne s’arrête pas là : biodiversité, énergie renouvelable, qualité de l’eau, habitat et ameublement… La forêt et le bois sont présents dans de nombreux domaines tant économiques, qu’environnementaux et sociaux Ainsi ils seront un acteur clé dans l’économie circulaire pour laquelle une enveloppe de 2 milliards sera consacrée.


Fransylva, représentant des forestiers privés (plus de 3,5 millions de citoyens responsables de 75 % du couvert forestier français), sensibilise l’ensemble de son réseau car la relance verte ne se fera pas sans les forestiers privés. Notre vision multifonctionnelle de la forêt, au bénéfice des générations futures, répond parfaitement aux enjeux écologiques du gouvernement.


Nous sommes maintenant attentifs à la mise en place opérationnelle des différentes mesures. Nous espérons que la mise en oeuvre sera le plus simple possible pour allier efficacité et pragmatisme : condition sine qua non de la bonne mobilisation des citoyens-forestiers-privés.

 

Antoine d’Amécourt,
Président de Fransylva