01 août, 2022

Incendies dans les Monts d’Arrée

Voici un premier bilan de l’impact forestier du récent incendie qui a frappé le cœur des monts d’Arrée.

Ce sont environ 25 hectares de forêt qui ont été détruits par l’incendie, ce qui est heureusement limité par rapport aux 1800 ha touchés. Ce sont principalement des landes qui ont brulées.
Si 25 hectares représentent globalement une faible surface, pour les propriétaires concernés c’est toujours une grande tristesse et une catastrophe.

Deux d’entre eux sont des adhérents du syndicats. Nous les avons assurés de notre solidarité et soutien concret lorsque l’heure de la replantation et des travaux serait venue : établissement de dossier d’aides par exemple, contribution à l’achat des plants, soutien juridique avec notre avocat pour instruire les dossiers de plainte…

Des adhérents m’ont également spontanément appelés pour proposer de participer aux futurs travaux de plantation dans les parcelles détruites par l’incendie. Bel exemple de solidarité forestière.

De nombreuses parcelles de nos adhérents ont échappées à la catastrophe grâce à l'action des services de secours  et des agriculteurs qui se sont mobilisés rapidement avec de fortes capacités d’arrosage ( tonnes de 28 000 litres notamment) qui ont efficacement permis de bloquer l'avancée des flammes.
 
J’ai assuré Jean-Alain Divanach, président de la FDSEA 29, de nos remerciements pour le dévouement et le courage des nombreux agriculteurs qui sont intervenus dès le jour de l’incendie et lui ai confirmé que le syndicat contribuerait à la prise en charge de leurs frais. Il a apprécié ce témoignage concret de notre solidarité. Nous avons convenu de communiquer ensuite sur ces gestes réciproques de solidarité agriculteurs – forestiers.

Des dispositions concrètes et efficaces, de type DFCI, devront être rapidement mise en place, pour qu’un tel risque ne se reproduise pas, avec encore plus d’ampleur. La région a lancé deux appels à projets pour financer des travaux de ce  type ( voir ci-joint cahier des charges des appels à projet). Ce ne doit être clairement qu’un début. Les pouvoirs publics et le Parc d’Armorique doivent aller plus loin. 

 A télécharger  - ARRÊTÉ relatif à la Prévention et à la réparation des dommages causés aux forêts (article 24 du RDR3)

 A télécharger  - ARRÊTÉ relatif à la mesure soutien aux Investissements physiques (article 17 du RDR3)

Derniers articles de la Fédération

Partager