UR Pays de Loire > Fransylva Pays de Loire

NOUS, SYLVICULTEURS EN PAYS DE LOIRE


La forêt peut sembler ancestrale, plantée pour toujours. Elle est perçue comme un témoignage des temps les plus primitifs. Ce n’est pas le cas. La forêt a été modelée, dessinée, voulue en fonction des impératifs de chaque siècle. Défrichée aux XIIe et XIIIe, elle a été entretenue pour fournir l’énergie nécessaire aux forges, le charbon de bois, les mâts de navires ou les charpentes des maisons. Elle s’est adaptée aux loisirs et à la chasse, et elle connait aujourd’hui de nouvelles contraintes : l’aménagement du territoire, les évolutions climatiques, la mondialisation et les risques sanitaires qui en découlent. C’est pourquoi, il faut poursuivre la recherche pour adapter et rendre viable un boisement au-delà de la vie d’un homme, afin d’assurer la pérennité de la ressource.


Les forêts sont des espaces utiles et même essentiels à l’économie de notre région, de notre pays. La sylviculture, la production de bois sont des activités constituant des atouts importants de la Région pays de la Loire ? 11% de notre superficie est plantée et entretenue pour produire, grâce à l’action de 126 000 propriétaires.

Les sylviculteurs des Pays de la Loire sont des producteurs à part entière. Le bois qu’ils récoltent est objet de tous les jours : la charpente du bâtiment où nous lisons ce texte, le papier sur lequel il est imprimé, le bureau sur lequel nous travaillons, la caisse utile à l’industrie et la cagette indispensable à l’agroalimentaire. Ce bois est celui des palettes construites en Loire-Atlantique, des planches sciées en Mayenne, il chauffe des milliers de logements et d’installations publiques et privées : le gymnase de La Roseraie à Angers ou l’usine de Vendée, le pavillon de la Sarthe.

La forêt est le seul secteur économique qui travaille à si long terme. La production est très irrégulière et la récolte finale a lieu tous les vingt ans pour les peupliers et beaucoup plus pour un résineux, plus encore pour un chêne.

Produire du bois, c’est en effet nécessaire à l’économie mais aussi tout simplement à la vie de tous les jours. Notre forêt est le premier capteur de CO2 terrestre de notre région, elle filtre l’eau naturellement et la purifie, elle assure un équilibre de la faune et de la flore en maintenant des espèces ou des essences rares, elle est naturelle et sans apport de fertilisant. La forêt est aussi lieu de loisirs et de chasse, elle façonne les paysages et contribue à la qualité de vie. Mais il faut des sylviculteurs pour assurer ces fonctions, dans l’équilibre et la bonne conduite d’une culture pas tout à fait comme les autres.

Ces sylviculteurs sont avant tout responsables et formés pour planter, entretenir, assurer les coupes et les aménagements et pérenniser leur forêt. Ils ont conscience de leurs responsabilités et se forment, ils sont entourés et épaulés par les professionnels et une administration dédiée. Ils ont su aussi se regrouper et réfléchir ensemble, innover et échanger. C’est le rôle de leur syndicat, Fransylva, qui devient la marque des propriétaires forestiers privés, très majoritaires alors que l’ONF représente la forêt publique, soit 10% des espaces boisés dans notre région.

Fransylva Pays de la Loire est constituée de l’union des syndicats Fransylva de la Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et Vendée.

Chaque syndicat est gouverné par un conseil d’administration élu par les adhérents. Les présidents départementaux et des administrateurs constituent le Conseil de Fransylva Pays de la Loire qui est présidé aussi par un adhérent élu.

Ces équipes, toutes bénévoles, travaillent sur des dossiers définis en commission et définissent les relations avec les élus dans le cadre des SCOT et PLU, les acteurs de l’environnement, les instances de l’eau, le monde économique, la chasse. Elles définissent aussi les politiques de formation et de communication. Les élus de Fransylva siègent dans de nombreuses commissions régionales et sont aussi représentés par leur Président au niveau national

NOS REPRESENTANTS ET ACTIONS AU SEIN DES COMMISSIONS

Commission Urbanisme
Responsable Hubert Cassin
hubertcassin2@gmail.com

Nos objectifs : faire entendre la voix des forestiers dans les SCOT et les PLUI, contribuer au juste classement et à notre reconnaissance comme acteurs économiques, écologiques et du paysage.
Nos moyens : Adhérents sylviculteurs volontaires et formés

Commission Formation
Responsable Roger Pourias
rogerpourias@wanadoo.fr

Nos objectifs : contribuer à transformer des propriétaires en sylviculteurs à travers différentes formations généralistes et spécialisées.
Nos moyens : l’appui du CRPF et mobilisation de sylviculteurs référents

Suivi :
• CETEF en Mayenne (président Bertrand LE NAIL b.lenail@orange.fr) et en Maine-et-Loire (Jean Marc LACARELLE jean-marc.lacarelle@wanadoo.fr)
• Journée régionale des anciens du FOGEFOR responsable : Myriam de Carcaradec mimicarcaradec@hotmail.com

Commission chasse
Responsable Hubert de Fontenay
hubert.de-fontenay@laposte.net

Nos objectifs : créer et animer un dialogue entre sylviculteurs et chasseurs pour assurer un bon équilibre sylvocynégétique.
Nos moyens : sylviculteurs/chasseurs qui assurent un suivi, des formations et facilitent le dialogue.